Sainte-Anne

Après une petite pause dans le tenue du blog dû aux examens, je reprends de plus belle pour vous faire découvrir la région de Saint-Anne. Cette région rajoutée en orange sur la carte ci-dessous est au Nord de Québec. Elle comporte le Mont Saint-Anne, le Canyon Saint-Anne, et la commune de Saint-Anne de Beauprés.


Le Mont Saint-Anne


Le Mont Saint-Anne est le plus haut sommet du Québec. En effet, il fait...803 mètres d'altitude ! Le Québec est en effet relativement vallonné mais exempt de montagne telle qu'on les connaît. Mais cela ne l'empêche pas d'être la station de ski de Québec et il y a environ 3 mètres de neige au pied des pistes à...190 mètres d'altitude ! Là encore, cela en surprendra plus d'un.

J'ai fait une longue balade au Mont Saint-Anne pour voir bien sûr le célèbre changement de couleur de l'Automne au Canada. J'ai donc fait l'ascension de 4 km pour 600 mètres de dénivelé par une piste de ski (noir en l'occurrence ! Plus drôle à descendre à ski !). Je vous offre ces quelques photos, à différentes altitudes, dignes de fond d'écran.

Bien sûr, l'Hiver, c'est une station de ski, mais l'Eté, c'est un immense parc pour les randonnées et aussi et surtout les vélos tout terrain. Beaucoup de circuits et de courses sont organisées dont les championnant du monde de VTT (désolé pour mon manque de connaissance dans ce domaine).


Sur la dernière, en agrandissant bien sûr, vous pouvez voir au loin la ville de Québec ainsi que le pont qui raccorde Québec et l'île d'Orléans. Ainsi, vous verrez que la partie visible du Saint-Laurent sur cette photo ne représente que la moitié du fleuve, l'autre moitié étant cachée par l'immense île d'Orléans.

Le sommet de l'île d'Orléans est égale à une station de ski Française, donc pas très jolie en été. Restaurants en béton et autres stations de téléphérique et télésièges qui sont bien plus beaux l'Hiver quand la neige en cache une grande partie.

En revanche, le côté qui est très attendu l'Hiver, c'est bien sûr les chiens de traineaux, les célèbres Husky. Il y a donc bien sûr un chenil en haut des pistes. Là encore, je suppose que les chiens sont extrêmement ravies que l'Hiver arrive. En effet, ils sont parqués pendant la saison chaude dans un espace où ils ont chacun un cercle de seulement 4 mètres de diamètre. Imaginez une cinquantaine de chien parquet de la sorte et vous aurez une idée du chenil...et de l'odeur. Bref, ils sont donc ravis qu'on leur porte un peu d'attention.

Pour tous les photos, cliquez sur le lien suivant :



Le Canyon Saint-Anne

Ce Canyon a été creusé dans un roc vieux de 900 millions d'années par une chute vertigineuse de 74 mètres de hauteur. A travers les films et les photos qui vont suivre, je vais vous faire partager ce qui n'existe pas en France !

Il faut savoir qu'à cette saison, le débit de la rivière est au plus bas (environ 10 000 mètres cubes par seconde). Au Printemps, avec la fonte des glace, il est multiplié par 10 !!

Le Canyon est partagé en 3 zones : le haut de la chute, la chute en elle-même et le bas de la chute. A chaque zone correspond un pont. Chaque pont est suspendu et tenu par des câbles, si bien que chaque pont bouge pas mal quand on marche dessus !! Voici tout d'abord 3 films pris des 3 ponts.

Premier pont : le Mestachibo

On voit sur la photo ci-contre le pont Mestachibo : érigé en 1974, soit un an après l'ouverture officielle, et rénové en 1984. Il est d'une longueur totale de 63 mètres et d'une hauteur de 6.5 mètres.

En 1989, il y a eu une crue centenaire. Le niveau de l'eau était 10 cm au dessus du pont, à vous de juger de l'ampleur !!


video

Deuxième pont : le McNicoll


Construit en 1979, ce pont, long de 58 mètres, surplombe un gouffre de 55 mètres de profondeur et le nom des défricheurs du site.

Sur la deuxième photo, on constate qu'il y a un affleurement rocheux au milieu séparant la chute en 2. Il y a quelques années, la rivière servait à charrier du bois. Malheureusement, le haut de la chute était très petit et les tronc d'arbre créaient des embâcles (barrages).





Ainsi, totalement sur la droite des photos, ils ont dynamité un énorme rocher. De ce fait les tronc d'arbre pouvaient passer, mais en contrepartie, la partie gauche à perdu du débit jusqu'à avoir en Été qu'un mince filé d'eau.





Ainsi, sur la partie gauche de la chute s'est dégagée encore plus à la vue des "Marmites". Ceux sont d'énorme trous en forme de creuset. Le plus gros fait 8 mètres de profondeur et 15 de diamètre. Il y a même des poissons qui y vivent !!




video

Troisième pont : Passerelle Laurent



Depuis Juillet 1995, cette passerelle permet d'accéder au cœur même de la gorge rocheuse. Elle offre un spectacle à couper le souffle sur la formidable hauteur des murailles de roc et sur la secrète petite cascade perpendiculaire au canyon principal que l'on peut voir sur l'arrière plan de cette photo.





video

La promenade

Sur tout le pourtour du Canyon, il y a des oeuvres d'art comme cette maison avec un arbre déraciné à l'envers. Dans la même ligne, ces 2 souches renversées sont en fait des fontaines à eau !




La cabane ci-contre est la réplique de celle que l'Américain Henry David Thoreau c'était construite près de ce Canyon où il y vécue 3 ans pour y écrire. Ce personnage de l'histoire, philosophe, explorateur et botaniste, est mal connu en Europe. En revanche, son essai est mondialement connu : "Désobéissance civil". C'est cet essai qui est à l'origine de l'activisme non-violent d'hommes et de femmes comme Léon Tolstoï, le Mahatma Gandhi, ou encore Martin Luther King.

Vous vous en doutez, le Canyon est rempli d'humidité. Ainsi, c'est le précurseur de toute la végétation qui l'entour. En effet, l'humidité créer tout d'abord du lichens sur les rochers, puis par la suite de la mousse et de ainsi une fine couche d'humus. Par la suite, des végétaux viennent pousser dans cette mince couche de terre, et en mourant, augmente ainsi l'épaisseur de la couche. Mais on pourrais penser que seules quelques plantes peuvent pousser sur les rochers. En fait, même avec 3 ou 4 cm de terre, les arbres poussent, comme le montre cette photo. L'arbre se développe ainsi avec des racines qui vont chercher plus loin la terre et l'eau qui s'y trouve.


Accrochute ?


Comme chez nous pour l'accrobranche, devenue célèbre depuis quelques années, les Québécois ont développé ici l'accrochute ! Je pense que les vidéos qui suivent se passent de commentaires.



Juste une chose, on ne se moque pas de l'accoutrement de chantier ni de ma tête en gros plan lors de la tyrolienne de 60 mètres. Enfin, pour ceux qui me considère irresponsable quand à la vie de mon appareil photo, j'ai à dire pour ma défense que je l'ai fait pour pouvoir vous montrer tout cela et vous faire partager ainsi mon bonheur et surtout, surtout, il était attaché avec un mousqueton !!!



video

video

video

video

video

Pour voir toutes les photos que j'ai pris, cliquez sur le lien suivant :


2 commentaires:

  1. Une chose est sure : j'aurais bien kiffé l'acrochute !
    Merci pour ces images bine sympas.

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement, les photos sont super chouette et l'automne doit vraiment être sympa : il y a des couleurs chaudes, alors que c'est l'approche de l'hiver. Un jour ensoleillé, ça doit être encore plus beau !
    En ce qui concerne le canyon, impressionant la hauteur. Et je suis entièrement de l'avis d'Arnaud : ça doit être trop bien de faire de l'accrochute dans un tel environnement ! Ca change de l'accrobranche qu'on peut faire dans les forêts de pins chez nous. Au bord des chutes, ça doit être une super expérience ! Chanceux, va, quand il y en a d'autres qui bossent...

    RépondreSupprimer